Logo
Icone

Carte interactive

Fleche

Les dépendances à 1 versant

Les dépendances à 1 versant

Dans le but de sauvegarder un patrimoine riche et unique, la Société du Patrimoine de Boucherville décerne pour la 9e année des prix aux maisons et bâtiments qui témoignent par leur authenticité de l’histoire, de la culture et du mode de vie de nos ancêtres.
Le charme villageois, l’espace intemporel et subtil si caractéristique du vieux Boucherville sont dû non seulement à la qualité de l’architecture et de l’entretien de ses maisons anciennes mais aussi à la grande quantité de bâtiments accessoires très intéressants qui ont été heureusement préservés de la démolition. Les terrains du village ne ressemblent en rien aux aménagements de banlieue; avec ces granges remises et autres bâtiments anciens qui les occupent, ils participent grandement à l’intégrité du paysage du vieux Boucherville.
Cette année-là, seize bâtisses auxiliaires à toit à un versant ont été sélectionnées pour être soumises à notre jury.
Vu la difficulté de comparer des bâtisses d’usages et de styles différents, vu aussi la bonne conservation de ces bâtisses, le jury a décidé de donner des Mentions Ex Aequo de même que des Prix Ex Aequo!

Nomination : 16 dépendances proposées

Prix ex aequo : 542, St-Charles
Le caractère traditionnel de l’ensemble constitué d’une remise et d’un garage est bien conservé et il est un bel exemple de l’architecture vernaculaire québécoise.
L’authenticité historique est bien respectée. Les ouvertures et en particulier les fenêtres, le revêtement de bois, la quincaillerie sont très bien conservés. Le maintien de son caractère originel et la sobriété du décor lui conservent son allure vivante. La relation entre ces deux bâtiments et la maison rend le tout vivant et chaleureux. L’harmonie avec le milieu bâti et le milieu végétal est respectée.
578, Marie-Victorin
Le caractère originel de cette bâtisse est bien conservé et elle est un bel exemple de l’architecture vernaculaire québécoise du début du 20e siècle.
L’authenticité historique est bien respectée. Les ouvertures, le revêtement de tôle, la quincaillerie sont très bien restaurés. Le maintien de son caractère originel et la sobriété du décor lui conserve son allure vivante et rappelle l’arrivée de l’ère industrielle.
L’harmonie avec le milieu naturel et le milieu bâti est respectée. Cette bâtisse est très bien entretenue. Le revêtement de tôle est impeccable. Les travaux de restauration exécutés jusqu’à maintenant sont excellents.
538, Ste-Marguerite
L’authenticité historique de ce bâtiment est bien respectée et l’agrandissement dont elle a fait l’objet à un moment de son histoire est exécuté avec finesse et discrétion. Les ouvertures, le revêtement de bois, la quincaillerie sont très bien conservés. Le maintien de son caractère originel et la sobriété du décor lui conserve son allure vivante. L’harmonie avec le milieu naturel et le milieu végétal est respectée. Cette bâtisse est très bien entretenue. Le revêtement de bois est impeccable.
Mention ex aequo : 17, de Montarville
La mouluration de l’ensemble, les couleurs, les revêtements de bois, la quincaillerie sont bien conservés. Le maintien de son caractère originel et la sobriété du décor lui conserve son allure chaleureuse.
Cette bâtisse est très bien entretenue. Le revêtement de bois impeccable. L’ensemble de l’exécution des travaux d’origine est excellent de même que les réparations survenues au cours des années. Le caractère traditionnel est bien conservé. L’harmonie avec le milieu naturel et le milieu bâti est respectée.
53, De Grandpré
Le caractère traditionnel de cette remise est bien conservé. Elle est un bel exemple de l’architecture vernaculaire québécoise de l’ère industrielle.
La mouluration de l’ensemble, les couleurs, les revêtements de bois, la quincaillerie sont bien conservés. Le maintien de son caractère originel et l’harmonisation à la maison sont remarquables.