Logo
Icone

Carte interactive

Fleche

Maisons de pierres ancestrales

Maisons de pierres ancestrales

Les premières maisons construite au moment de la fondation de notre ville étaient probablement des constructions frustres bâties rapidement en pleine nature sauvage.
Plus tard, une fois la sécurité assurée, apparaissent des maisons plus durables, transplantation de l’architecture des provinces du nord-ouest de la France.
On qualifie de maison d’esprit normand la maison rurale allongée peu profonde de la région de Québec et de maison d’esprit breton la maison plus carrée plus massive de la région de Montréal.
Nos maisons de pierres sont à ras de terre, ne comportant généralement qu’un rez-de-chaussée auquel on accède de plain-pied, surmonté de combles sous des toits hauts et aigu, à pignons, sans saillie ou larmiers courts et droits, sans décoration ni recherche stylistique.
Elles brillent par la simplicité de leurs volumes au plan résolument rectangulaire, plutôt trapu. Leurs ouvertures peu nombreuses sont distribuées selon les besoins, pas toujours symétriquement; les lucarnes sont petites, les cheminées importantes.

Nomination : 20 maisons ancestrales proposées
Composition du jury : madame Florence Junca-Adenot et messieurs Dinu Bumbaru et Mario Saïa.
1er prix : 510, boulevard Marie-Victorin
Construite antérieurement à 1841.
2e prix : 15, rue Marguerite-Bourgeois
Date de construction inconnue
3e prix : 554, rue Saint-Charles
Construite au XVIIIe siècle.

Mentions :
1001, rang Lustucru
Date de construction inconnue
412, boulevard Marie-Victorin
Construite vers 1715.

Reconnaissances :
601, boulevard De Mortagne
Construite entre 1754 et 1768.
554, boulevard De Mortagne
Construite au XVIIIe siècle.
228, boulevard Marie-Victorin
Date de construction inconnue